Hommage à Dîen Biên Phü

Rédigé par Dan Aucun commentaire
Classé dans : Gazette Mots clés : aucun

Premier vice-président national des décorés de la Légion d’honneur au péril de leur vie, président de la section Champagne Ardennes des membres de la Légion d’honneur DPLV, Jack Coudert était un héros et pourtant il n’employait jamais ce mot pour lui.
Seulement pour ses camarades tombés au champ d’honneur par le sang versé. Il fallait l’écouter déclamer avec la puissance du devoir son requiem, monumental d’émotion, aux combattants de Diên Biên Phu, devant le monument aux morts de Reims, pour comprendre l’altérité de ce gardien de la mémoire.

Lire la suite de Hommage à Dîen Biên Phü

A Madame Christine Tasin, (réponse)

Rédigé par C.Piquemal Aucun commentaire
Classé dans : Gazette Mots clés : Gal.Piquemal

A Madame Christine Tasin, Résistance Républicaine - Voir l'article

Suite à ma mise en cause grave dans votre site internet dans un article que vous avez signé la semaine dernière, et conformément aux dispositions de l'article 13 de la loi du 29 juillet 1881, dite loi sur la liberté de la presse, je vous demande de publier mon droit de réponse ci-joint.

Madame,

Une nouvelle fois votre plume au vitriol a frappé sans aucun discernement, ni bon sens. Je pensais que votre prurit s'était apaisé et que vous aviez enterré définitivement la hache de guerre !

Hélas non! Peine perdue! Avec perfidie, vous la ressortez et comme d'habitude vous utilisez le coup de poignard dans le dos, discipline favorite dans laquelle vous excellez digne des gladiateurs les plus méprisés de l'époque romaine !

Lire la suite de A Madame Christine Tasin, (réponse)

Peut-on y croire encore ?

Rédigé par Presse Aucun commentaire
Classé dans : Gazette Mots clés : aucun

Les Lyonnais se souviennent peut-être de ce drame survenu le 11 novembre 2016. Marin, jeune garçon de 20 ans, avait été lâchement et sauvagement agressé au Centre Commercial de "La Part Dieu" par une racaille de 17 ans. Et qui dit mineur au moment des faits dit punition diminuée de presque moitié. Etudiant en 3e année de droit, bachelier à 17 ans (mention "très bien"), Marin avait été laissé pour mort après s’être interposé pour défendre un couple agressé par "la police de la charia" car ils s'embrassaient en public.

Oui, la "Police de la Charia".

À Lyon.
Vous avez bien lu !

Lire la suite de Peut-on y croire encore ?

Fil RSS des articles