Communiqué des VPF

Rédigé par Presse Aucun commentaire
Classé dans : Gazette Mots clés : aucun

Communiqué des coprésidents des VPF Ivan Blot et le Général Antoine Martinez suite à l'interpellation de 10 personnes par les services antiterroristes


Dix personnes liées à ce que les médias qualifient d'ultradroite radicale ont été interpellées samedi soir dans toute la France par les services antiterroristes dans le cadre d'une enquête sur un projet d'attaque ciblant des musulmans. Elles ont été placées en garde à vue.

Sur Twitter, le ministre de l'Intérieur s'est empressé de saluer «l'engagement constant de la DGSI qui veille au quotidien à la protection des Français face à toute action violente, d'où qu'elle vienne». On peut regretter qu'elle ne se soit pas montrée plus perspicace avant le drame de Trèbes qui a fait 4 morts, dont le colonel Arnaud Beltrame. Quelques jours avant, la DGSI avait, en effet, adressé un courrier à Radouane Ladkim pour l'inviter à prendre contact avec ses services pour un entretien d'évaluation alors qu'il était fiché S !

Lire la suite de Communiqué des VPF

«Non au mensonge d'Etat, oui à la vérité du Peuple»

Rédigé par C.Piquemal Aucun commentaire
Classé dans : Paroles de français Mots clés : Gal.Piquemal

«Non au mensonge d'Etat, oui à la vérité du Peuple»


Organisée par « FACTUELLE 66 », elle sera donnée par le général Christian PIQUEMAL,
Samedi 23 Juin, 17h00, 2, Route de Corbère
– 66130 ILLE-SUR-TÊT –
Entrée gratuite -
Renseignements et inscriptions :
Patrick Ramirez : 06.28.75.63.78.
Courriel : factuelle66@gmail.com...


Appel du 18 juin 1940...

Rédigé par Presse Aucun commentaire
Classé dans : Gazette Mots clés : aucun

Sous-secrétaire d'état à la Défense nationale et à la Guerre depuis le 5 juin 1940, le général de Gaulle décide, en apprenant la démission du Président du Conseil, Paul Reynaud, le 16 juin, de partir « dès le matin » pour l'Angleterre afin de poursuivre le combat.


Le général de Gaulle, accompagné seulement de son aide de camp, le lieutenant Geoffroy de Courcel, parvient à Londres dans la matinée du 17 juin 1940. Installé provisoirement au 7-8, Seymour Grove, il y rédige le texte de l'appel diffusé le lendemain, 18 juin 1940, vers 20 heures, sur les ondes de la B.B.C.

Dans ses Mémoires de Guerre le Général expose les circonstances qui ont entouré l'Appel.

Lire la suite de Appel du 18 juin 1940...

Environ 450 détenus radicalisés sortiront de prison d’ici fin 2019, selon Nicole Belloubet Ministre de la justice...

Rédigé par Presse Aucun commentaire
Classé dans : Gazette Mots clés : aucun

La France a peur. Les Français ne se sentent plus en sécurité, même dans la France profonde. Partout la menace existe et pas seulement à Paris ou en Ile de France…



Près de 450 détenus radicalisés sortiront de prison d'ici fin 2019, parmi lesquels une cinquantaine de «terroristes islamistes», a indiqué mercredi la garde des Sceaux Nicole Belloubet en affirmant que le gouvernement était «arc-bouté» sur le suivi de ces personnes.

«Nous avons à peu près 500 détenus qui sont radicalisés comme terroristes islamistes. Sur ces 500-là, il y en aura une vingtaine cette année qui sortent, et puis à peu près une trentaine l'année prochaine», a-t-elle expliqué sur BFMTV.

A cette cinquantaine d'individus devant sortir de prison s'ajoutent des détenus de droit commun qui se sont «radicalisés»: «A côté de ceux-là, nous avons effectivement des gens qui sont détenus pour des faits de droit commun mais qui en même temps, nous le savons, ont été radicalisés (...). Un certain nombre d'entre eux, à peu près 30%, auront terminé leur peine en 2019 et sortiront en 2019».

«Cela fait environ 450 personnes» qui sortiront de prison d'ici fin 2019, a-t-elle dit.

«Le gouvernement est arc-bouté sur le suivi de ces personnes», a-t-elle assuré. «Cela commence en détention, ces gens-là sont évalués, ils sont placés ensuite dans des lieux de détention qui correspondent à leur niveau de dangerosité et quand ils sortent de prison, il y a deux mots clés: nous anticipons leur sortie et nous les suivons de manière extrêmement précise».

«L'avantage de la détention» est de permettre «de construire d'une part des fiches de renseignement qui sont mises en place par les services de renseignement pénitentiaire qui ont acquis depuis quelque temps une très forte légitimité», fiches qui sont ensuite «données aux services de sécurité intérieure, au renseignement territorial», a-t-elle précisé, concluant: «nous les suivons pas à pas».

«Les services de renseignement qui jouent un rôle essentiel seront considérablement renforcés», a promis la ministre. «Nous allons recruter cent personnes supplémentaires sur les services de renseignement pénitentiaire et déployer des moyens pour mieux isoler (en détention, ndlr) les détenus radicalisés», a-t-elle dit.

La France vit sous une constante menace terroriste depuis la vague d'attentats jihadistes sans précédent qui a fait 246 morts et des centaines de blessés. Un nouveau plan d'action contre le terrorisme doit être présenté en juin par le gouvernement.

Source: Libération


Fil RSS des articles