Gilets jaunes, acte 50 : appel national à Saint-Etienne et manifestation avec les Chiliens à Paris

Rédigé par Presse Aucun commentaire
Classé dans : Gazette, Presse, Gilets jaunes Mots clés : Presse

Pour le 50e samedi consécutif et à un mois de l'anniversaire du 17 novembre, des Gilets jaunes sont mobilisés ce 26 octobre avec, entre autres, un appel au rassemblement national à Saint-Etienne et un appel conjoint avec un collectif chilien à Paris.

Ce 26 octobre marque le 50e samedi de mobilisation des Gilets jaunes, qui sera marqué notamment par un appel national à manifester à Saint-Etienne (Loire).

Les pompiers interviennent sur un incendie au Port, le 24 octobre 2019, à La Réunion.Des quartiers s’embrasent en marge de la venue d’Emmanuel Macron à La Réunion

A Lisle-Sur-Tarn (Tarn), des Gilets jaunes ont également appelé à un rassemblement avec des zadistes pour commémorer les cinq ans de la mort du militant écologiste Rémi Fraisse. Le jeune homme âgé de 21 ans, avait succombé à l'explosion d'une grenade tirée par un gendarme lors d'affrontements sur le chantier de la retenue d'eau controversée de Sivens, le 26 octobre 2014.

A Paris, deux rendez-vous ont été donnés. Le premier à 11h place Saint-Pierre et le second à 12h à Bercy avec l'intention de marcher jusqu'à la place du Colonel Fabien dans le XIXe arrondissement. Les deux manifestations sont déclarées.

Celle qui partira de Bercy est notamment à l'appel conjoint du collectif Les résistants républicains et citoyen et aussi du collectif chilien Frente Amplio pour exprimer la solidarité avec les manifestations monstres actuellement en cours au Chili.

Des incidents ont éclaté dans la capitale pendant la dispersion de la manifestation, au niveau du boulevard de la Villette, d'après des images de notre reporter présent sur place. La station de métro Belleville a été fermée. La police a fait usage de gaz lacrymogènes.

Un manifestant qui tentait de bloquer un fourgon de CRS a été poussé par le véhicule sur plusieurs mètres et aspergé de gaz lacrymogène par les forces de l'ordre.

D'autres rassemblements ont eu lieu dans plusieurs villes de France comme à Toulouse (Haute-Garonne), Dieppe (Seine-Maritime), Lille (Nord), Epinal (Vosges) ou Besançon (Doubs).

Pour l'acte 49 le 19 octobre, la France avait connu d’importantes mobilisations sociales. Des Gilets jaunes aux pompiers, en passant par les cheminots de la SNCF ou les employés de General Electric (GE) à Belfort, tous avaient organisé des opérations aux quatre coins du pays.

L'Assemblée nationale a voté, le 25 octobre, une revalorisation limitée à 0,3% de la plupart des prestations sociales pour 2020 à l'exception des pensions de retraite les plus modestes qui bénéficieront eux d'une réindexation sur l'inflation, estimée à 1% pour 2020.

Les retraités concernés par cette réindexation à 1% de leur pension sont ceux qui perçoivent moins de 2 000 euros bruts par mois. Ils représentent les trois-quart des pensionnés, soit 14 millions de personnes. Il s'agissait d'un engagement pris par le président Emmanuel Macron après le grand débat qui avait suivi la crise des Gilets jaunes.

Lire aussi : Gilets jaunes, pompiers, SNCF : un samedi de mobilisations sociales dans tout l’Hexagone

Source: RT France

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot rmfle ?

Fil RSS des commentaires de cet article