Les métastases : Dans l’Armée aussi ?

Rédigé par Dan Aucun commentaire
Classé dans : Gazette, Presse Mots clés : aucun

Voici des extraits de la rediffusion d’un article paru en 2011.

L’infiltration islamiste ne date pas d’hier, mais elle ne fait que croître et embellir :

« En 2009, le journaliste Jean-Dominique Merchet, alors responsable des questions de défense au journal Libération, révélait que des soldats musulmans de l’armée française refusaient de partir se battre en Afghanistan contre leurs frères de religion (Vous remarquerez la prudence des propos du journaliste de gauche).

Moins de cinq engagés volontaires de l’armée de terre (EVAT) ont exprimé, en 2008, le souhait de ne pas partir en opérations extérieures « pour des raisons confessionnelles », reconnait l’état-major interrogé par Secret-Défense. Il s’agit de jeunes musulmans qui ne voulaient pas aller combattre d’autres musulmans en Afghanistan… »

« En juin 1999, le journal L’humanité se faisait l’écho d’une mutinerie à bord du porte avion Foch.

Lire la suite de Les métastases : Dans l’Armée aussi ?

Attaque à la préfecture de police : L’imam apparu dans l’enquête était fiché S

Rédigé par Presse Aucun commentaire
Classé dans : Gazette, Presse Mots clés : aucun

 

En 2015, alors qu’il officiait à Sarcelles, l’imam avait fait l’objet d’une mesure d’obligation de quitter le territoire français (OQTF), en raison notamment de ses prêches radicaux et de ses fréquentations, selon le député François Pupponi (ex-PS), ancien maire de la ville. Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a reconnu, lors de son audition devant la Commission de lois de l’Assemblée nationale, que cette mesure « n’a pas été exécutée ». « Je ne sais pas pourquoi », a-t-il précisé. « Ce que je sais, c’est que depuis, dans le cadre de la commission départementale […], il a été décidé de lui accorder un titre de séjour valable parce qu’il a un enfant et qu’il s’est marié. » Un titre valable jusqu’en avril 2020.

À ce stade, ce n’est plus de la négligence, ni même de l’incompétence, mais un acte de sabotage et de trahison, délibéré ! En un mot, un COMPLOT !

https://www.ouest-france.fr/societe/faits-divers/attentat/policiers-tues/attaque-la-prefecture-de-police-l-imam-apparu-dans-l-enquete-etait-fiche-s-6556604

Le traitement réservé aux protagonistes de cette affaire d’État, est à mettre en parallèle avec celui réservé à un Général de corps d’armé 4 étoiles de l’armée Française, pour avoir juste pris la parole (en retraite), pour défendre la France.

Rappel des faits : https://www.cercle-citoyens-patriotes.com/blog/index.php?article64/une-affaire-d-etat-alarmante-et-inconcevable

Lire la suite de Attaque à la préfecture de police : L’imam apparu dans l’enquête était fiché S

Une affaire d'État alarmante et inconcevable !

Rédigé par C.Piquemal 1 commentaire
Classé dans : Gazette, Paroles de français Mots clés : Gal.Piquemal

Le 3 octobre l'islam radical a encore frappé au sein même de l'appareil d'État dans la préfecture de police de Paris, haut lieu hyper sensible de la sécurité des Franciliens.

L'auteur de ces crimes odieux ? Un Martiniquais converti à l'islam, agent administratif, habilité Secret Défense ! Sa tâche consistait à la maintenance informatique dans un service chargé de surveiller les radicalisés !

La question que tout le monde se pose : comment nos services de sécurité jadis hors pair ont-ils pu devenir une telle passoire ?
Quatre morts dont un égorgé. Assez des euphémismes indécents et couards : "ayant subi une large plaie au niveau du cou !"

 

Lire la suite de Une affaire d'État alarmante et inconcevable !

Il est minuit moins le quart M. le Président

Rédigé par Minurne Aucun commentaire
Classé dans : Gazette, Editorial Minurne Mots clés : aucun

« Il est minuit moins le quart, Monsieur le Président. Depuis trop longtemps, par naïveté, manque de clairvoyance, déni de réalité, voire collaboration, croyant sauver ainsi la paix civile et sociale, la classe politique n’a cessé de fournir et mettre en place tous les ingrédients qui alimentent les tensions et conduisent à la guerre sur notre propre sol. L’islam doit être soumis aux lois de la République ; et ceux qui ne l’acceptent pas doivent partir, voire être poussés vers la sortie. Votre prudence, comme celle manifestée par vos prédécesseurs, résonne aujourd’hui, dans ce rapport de force engagé par l’islam et auquel vous n’échapperez pas, comme un renoncement à affronter l’esprit totalitaire ».

Ces propos étaient adressés au président de la République dans la lettre ouverte du 13 mars 2018, il y a donc plus de dix-huit mois.

Lire la suite de Il est minuit moins le quart M. le Président

Fil RSS des articles de cette catégorie