Hôpital public: les vrais raisons de la crise

Rédigé par Minurne Aucun commentaire
Classé dans : Gazette, Editorial Minurne Mots clés : Minurne

L’hôpital public traverse aujourd’hui une crise sans précédent, que certains qualifient même d’existentielle, c’est dire ! D’abord révélée par les services d’urgence saturés (chaque année, 21 millions de personnes se présentent aux urgences, dont 4 millions sans en avoir besoin), elle s’est étendue à la majeure partie des services, au point qu’un Collectif Inter-Hôpitaux s’est récemment créé parmi les professionnels de santé hospitaliers et les patients (appelés dans la novlangue « usagers de santé ») afin d’organiser une rébellion contre les politiques d’austérité mises en œuvre depuis déjà de nombreuses années.

Lire la suite de Hôpital public: les vrais raisons de la crise

Ils vont tuer le nucléaire français (L’Imprécateur)

Rédigé par Minurne Aucun commentaire
Classé dans : Gazette, Presse, Editorial Minurne Mots clés : Presse, Minurne

« La France fabriquera des t-shirts pendant que la Chine produira des voitures électriques » (Laurent Alexandre).

Si la France avait depuis 25 ans ne serait-ce que gardé au même niveau son industrie, il y aurait aujourd’hui entre 1,5 et 2 millions d’emplois de plus en France et notre balance commerciale serait excédentaire. Nous étions les champions mondiaux dans l’aviation (Airbus l’est resté), les TGV, le nucléaire. Imprégnés de l’idéologie écologiste rétrograde et réactionnaire hostile à tout ce qui est vitesse et nucléaire, les gouvernements socialistes successifs ont abandonné l’industrie, la vérolant par une nuée de normes souvent irréfléchies, ou vendant ses meilleurs morceaux, comme les turbine Alsthom passées sous contrôle américain, ou encore en laissant partir ses meilleurs ingénieurs, comme ceux d’Areva, en Chine qui est maintenant à la pointe du nucléaire mondial.

Lire la suite de Ils vont tuer le nucléaire français (L’Imprécateur)

Chistophe Castaner

Rédigé par Minurne Aucun commentaire
Classé dans : Gazette, Editorial Minurne Mots clés : Minurne

On en a eu des blaireaux à des postes ministériels, on a connu des nazes dont on se demandait comment ils étaient arrivés là ; des gars tellement incapables qu’ils n’auraient même pas pu finir leur période d’essai chez Mac Do et qui finalement ont occupé des postes à responsabilités dans des ministères importants. Je ne donnerai pas de noms pour ne pas faire de peine à Najat Belkacem ni blesser Jean Marc Ayrault, par exemple.

Sauf que dans l’ancien monde – jusqu’à l’invention d’Aurore Bergé – le ministère de l’intérieur restait un de ces lieux où même la gauche essayait de mettre des ministres un peu potables et si possible avec le sens de l’Etat, étant donnée l’importance de ce poste dans un pays aussi agité que le nôtre.

Lire la suite de Chistophe Castaner

Comment nos ennemis se régalent de notre faiblesse

Rédigé par Minurne Aucun commentaire
Classé dans : Gazette, Editorial Minurne Mots clés : Minurne

Ecrivain, essayiste, Olivier Piacentini (49 ans) est notamment l’auteur des ouvrages suivants (aux Editions de Paris) : Vers la Chute de l’Empire Occidental, Le Dossier Noir du Socialisme Français, Le Crépuscule de l’Occident (2017), La Mondialisation Totalitaire (2018), OPA sur l’Elysée (2018)… Il intervient régulièrement sur les réseaux sociaux et a accepté notre proposition de reprendre son article, récemment posté sur Facebook, concernant l’agression de la Turquie contre les Kurdes et le récent chantage d’Erdogan d’ouvrir les vannes du déferlement migratoire à 2 millions de migrants potentiels. En quelques phrases bien senties, tout est dit sur la faute originelle de Madame Merkel et la duplicité d’Erdogan…

Lire la suite de Comment nos ennemis se régalent de notre faiblesse

Il est minuit moins le quart M. le Président

Rédigé par Minurne Aucun commentaire
Classé dans : Gazette, Editorial Minurne Mots clés : Minurne

« Il est minuit moins le quart, Monsieur le Président. Depuis trop longtemps, par naïveté, manque de clairvoyance, déni de réalité, voire collaboration, croyant sauver ainsi la paix civile et sociale, la classe politique n’a cessé de fournir et mettre en place tous les ingrédients qui alimentent les tensions et conduisent à la guerre sur notre propre sol. L’islam doit être soumis aux lois de la République ; et ceux qui ne l’acceptent pas doivent partir, voire être poussés vers la sortie. Votre prudence, comme celle manifestée par vos prédécesseurs, résonne aujourd’hui, dans ce rapport de force engagé par l’islam et auquel vous n’échapperez pas, comme un renoncement à affronter l’esprit totalitaire ».

Ces propos étaient adressés au président de la République dans la lettre ouverte du 13 mars 2018, il y a donc plus de dix-huit mois.

Lire la suite de Il est minuit moins le quart M. le Président

Fil RSS des articles de ce mot clé